top of chroniques

 

 

Cette semaine, en raison de mon arrêt maladie, j'ai eu plus de temps pour surfer sur la blogosphère et lure de belles chroniques. J'en ai retenu 2 qui m'ont énormément plu et donné envie de lire les romans qui y sont évoqués.

1. The Book of Ivy #1 de Amy Engel, par Sia du blog Encres & Calames

the-book-of-ivy-amy-engel

« Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. »

The Book of Ivy débute comme un roman dystopique situé dans un cadre post-apocalyptique comme il y en a tant. D’ailleurs, le récit est fait à la première personne et au présent ce qui, malheureusement, semble faire partie des codes inhérents du récit. Heureusement, si le roman semble coller à tous les lieux communs, il sait aussi proposer une réflexion originale ! Lire la suite....

*****

2. L'histoire de Foxy Moll de Carlo Gebler, par Virginie Neufville du blog Fragments de lecture

foxy molly

"L'histoire de Foxy Moll En 1940, une femme de trente-neuf ans aux moeurs légères, Moll McCarthy, fut assassinée de deux balles en pleine tête. Aussitôt l'un de ses voisins, Harry « Badger » Gleeson, fut arrêté, jugé et condamné à mort malgré dos preuves approximatives. L'entourage et les voisins de Gleeson, tous à peu près convaincus de son innocence, ne firent rien pour s'opposer à la sentence : ils ne tenaient pas à être associés à cette femme connue pour sa vie sexuelle libre, même, et surtout, si beaucoup d'entre eux y avaient recours... Carlo Gébler utilise ce fait divers pour construire un roman dont on peut dire qu'il est à la fois un roman social et un thriller dont la lecture est impossible à interrompre. Il observe le genre humain dans ce qu'il a de plus sombre, de plus mystérieux, avec une acuité troublante - sans compter que la jeune femme, par sa liberté affichée, est sans conteste le plus beau personnage du livre. « L'histoire de Foxy Moll est un livre aux personnages tellement riches, ou rythme si maîtrisé, et si bien écrit qu'il captive aussi bien par son histoire sociale que comme un thriller : un véritable page-turner. » John Boland, The Independant"

Comment survivre dignement quand on est une femme seule, élevant plusieurs enfants, maintes fois déçue par la gente masculine, et dont la mère lui a prodigué comme unique conseil de vie: "la seule chose qui compte, c'est ce qu'on obtient"? Lire la suite